Compte de la production de l’agriculture et de l’horticulture flamandes 2009

Els Bernaerts, Els Demuynck et Jonathan Platteau

Décembre 2009

L’année 2009 se caractérise par des revenus globaux historiquement faibles dans les secteurs de l’agriculture et de l’horticulture. La valeur ajoutée nette par unité de travail s’élève à 21.941 euros. Cette valeur a diminué par rapport à 2008 de 2,5% et par rapport à 2007 de 33,2%. Après l’année 2007, qui a été un grand cru dans le domaine de l’agriculture, les agriculteurs et les horticulteurs flamands doivent faire face depuis deux ans à des revenus très faibles. En 2008, la situation était due aux coûts élevés, entre autres, des aliments pour le bétail, des engrais et de l’énergie. En 2009, la formation des prix de nombreux produits agricoles et horticoles est restée trop faible.

La valeur de production finale des secteurs agricole et horticole flamands actifs dans la vente en 2009 est estimée à 4.483 millions d’euros, soit une importante diminution par rapport à 2008 (-9,3%). La valeur de production est ajustée vers le bas dans tous les secteurs, mais la diminution est la plus forte dans le secteur de l’élevage.

L’élevage est le sous-secteur le plus important en Flandre (60,1% de la valeur de production finale totale), les trois principaux produits étant la viande de porc, la viande de bœuf et le lait. En 2009, la valeur globale des produits de l’élevage s’élève à 2.696 millions d’euros, soit une diminution de 10,1% par rapport à 2008. Exception faite du statu quo au niveau de la viande de bœuf et des œufs, la diminution est perceptible dans tous les sous-secteurs. La valeur du chiffre d’affaires dans le secteur des produits laitiers est celle qui a connu l’ajustement à la baisse le plus important (-29,3%).

La valeur de production des produits horticoles est estimée à 1.388 millions d’euros, soit une diminution de 7,9%. Cette chute se manifeste dans les trois sous-secteurs (légumes -8,8%, fruits -11,8% et horticulture ornementale -4,0%). L’horticulture représente 31,0% de la valeur de production totale, les légumes étant le secteur le plus important.

Au niveau de la valeur de production, les cultures sont moins importantes en Flandre. Leur part dans la valeur de production finale est de 8,9%. En 2009, la valeur des produits de grandes cultures s’élevait à 399 millions d’euros, soit une diminution de 8,7% par rapport à 2008.

La consommation intermédiaire diminue (-10,8%), mais reste à un très haut niveau (3.373 millions d’euros). Enfin, il convient de noter en 2009 la forte diminution des coûts des aliments pour le bétail, de l’énergie et des engrais.

Version originale:

Bernaerts E., Demuynck E. & Platteau J. (2008)
Productierekening van de Vlaamse land- en tuinbouw 2008
Departement Landbouw en Visserij, Brussel.


Departement Landbouw en Visserij
Ellipsgebouw (6de verdieping) - Koning Albert II-Laan 35, bus 40 - 1030 Brussel
Tel. 02 552 78 20 - Fax 02 552 78 21
E-mail: kennis@lv.vlaanderen.be