L’agriculture biologique en 2009

Vincent Samborski, Luc Van Bellegem (VLAM)

Avril 2010

Le marché de l’alimentation biologique semble relativement bien résister à la crise économique. En 2009, les produits bio représentent en Belgique. 1,5% de l’ensemble du marché de l’alimentation. En 2008, cette part de marché s’élevait à 1,3%. La superficie biologique en Flandre, qui s’élève aujourd’hui à 3.659 hectares ou 0,6% de la superficie agricole totale, a augmenté de 5% par rapport à 2008. En 2009, huit entreprises bio à peine ont fermé et 21 nouveaux producteurs ont lancé leur activité, ce qui porte leur nombre total à 242. Environ 150 agriculteurs flamands se sont montrés intéressés par la production biologique en contactant l’interlocuteur «Bio zoekt Boer». C’est ce qu’il ressort du rapport annuel sur l’agriculture biologique en Flandre, dont c'est déjà la cinquième édition.

La croissance de la superficie bio est surtout marquée dans le secteur des fruits biologiques (+44%), qui s’élève actuellement à 389 ha. Les pommes, les poires et les baies progressent. Avec 1.419 ha, les pâturages et les pépinières restent les principaux secteurs, devant les cultures (756 ha), la couverture végétale (670 ha) et les légumes (424 ha). La croissance du nombre de parcelles en conversion, qui est passé de 366 ha à 597 ha, indique qu’il reste toujours des possibilités de croissance.

Dans le secteur animal, nous notons une augmentation du nombre de poules pondeuses biologiques (+67%), tandis que le nombre de chèvres et de moutons biologiques recule à nouveau (-38%). Dans le cheptel biologique, le nombre de volailles (233.804) est de loin le plus important, suivi par les moutons et les chèvres (4.780), les bovins (2.554) et les porcs (2.098).

La tendance à la diversification est confirmée par le nombre croissant de producteurs se lançant également dans des activités telles que la préparation, le remballage et/ou la vente. Trente-huit producteurs (16%) font également office de préparateurs ou d’emballeurs. Les entreprises biologiques peuvent en outre aussi envisager une stratégie d'agrandissement à l’échelle. Les producteurs existants peuvent ainsi saisir l’opportunité de produire plus à la demande de leurs clients.

Le secteur biologique poursuit sa croissance malgré la crise économique. Ce sont les prix stables ainsi qu’une clientèle fidèle et consciente des bienfaits de la méthode bio qui y ont principalement contribué. Dix-sept pour cent des Belges achètent des produits biologiques au moins une fois tous les 10 jours. Ce groupe représente 80% de l’ensemble des dépenses biologiques. En chiffres absolus, les principaux acheteurs sont surtout des retraités et les familles avec enfants aisés. Les célibataires de moins de 40 ans représentent avec 2,6% la principale part de marché. Les dépenses des consommateurs en produits biologiques ont augmenté en Belgique de 15% et s’élèvent à 350 millions d’euros. Cette croissance s’explique par un assortiment bio plus large et une augmentation de la pénétration ainsi que de la fréquence d’achat. Ce sont surtout les légumes bio qui ont le vent en poupe. La moitié des acheteurs de produits biologiques achètent parfois des légumes frais, viennent ensuite les produits laitiers (30%) et les fruits (28%).

Avec 3,5 millions d’euros en 2009, les dépenses publiques destinées au secteur biologique restent au même niveau qu’en 2008. Nous constatons toutefois une transition au niveau des moyens engagés. Les moyens destinés à la promotion diminuent pour arriver à 8% des dépenses totales, tandis que les moyens attribués à la recherche et à l’organisation sectorielle Bioforum augmentent pour atteindre 24%. La diminution des moyens consacrés à la promotion est due à la fin de la campagne de promotion européenne. Le montant des aides versées en 2009 (année de campagne 2008) a diminué de 6% et s’élevait à 656.181 euros.

Version originale:

Samborski V. & Van Bellegem L. (2010)
De biologische landbouw in 2009
Departement Landbouw en Visserij, Brussel.


Departement Landbouw en Visserij
Ellipsgebouw (6de verdieping) - Koning Albert II-Laan 35, bus 40 - 1030 Brussel
Tel. 02 552 78 20 - Fax 02 552 78 21
E-mail: kennis@lv.vlaanderen.be