Rapport de rentabilité pour l’agriculture et l’horticulture en 2008

Tom Coulier

Décembre 2009

Le rapport annuel sur la rentabilité comprend une analyse technico-économique de l’activité agricole et horticole en Flandre. Les résultats de 2008 se basent sur le traitement des données comptables de 713 entreprises agricoles et horticoles flamandes faisant partie du réseau d’information comptable agricole (Landbouwmonitoringsnetwerk, LMN).

On a commencé la rédaction du rapport après la clôture des comptabilités économiques le 30 juin. Un contrôle pointu de la qualité des données a précédé la publication. Ce contrôle de qualité est une exigence pour que les données soient utilisables pour le RICA, le Réseau d’information comptable agricole européen. Le département réalise en outre plusieurs contrôles qui lui sont propres. Le rapport de rentabilité sera désormais publié annuellement avant la fin de l’année suivant l’exercice dont il est question dans le rapport.

Il ressort du rapport que les secteurs horticole et agricole flamands ont rencontré en 2008 des difficultés pour enregistrer à nouveau les bons résultats de 2007. L’année 2007 était une grande année pour l’élevage de bétail laitier, les cultures et la culture de fruits.

Les revenus des entreprises agricoles ont fortement chuté en 2008. Le secteur du bétail laitier a enregistré les meilleurs résultats, suivi par les secteurs de l’élevage porcin et des cultures. Les entreprises se consacrant à l’élevage de bétail à viande ont quant à elle affiché les moins bons résultats. Le prix du lait était bon, et les prix des produits de grandes cultures, du porc et du bétail à viande étaient eux aussi corrects. Le bon niveau des prix dans le secteur agricole a toutefois été annulé par les coûts d’input élevés. Le coût du fourrage a affiché la plus forte augmentation. L’augmentation des coûts des engrais, de l’énergie ainsi que du capital foncier et du capital immeuble était en outre également un facteur important.

Les résultats des entreprises horticoles en 2008 étaient moins bons que ceux de 2007. Le secteur des fruits a enregistré les meilleurs résultats, suivi par celui des champignons. Les entreprises de fleurs coupées, de plantes en pot et de légumes en plein air ont affiché les moins bons résultats. Les prix des produits horticoles n’étaient pas exceptionnels. L’année 2008 n’a été une année de très bons prix que pour les poires. Les prix raisonnables, combinés à l’augmentation des coûts, surtout pour l’énergie, et dans une moindre mesure les engrais plus chers, étaient responsables des faibles revenus.

Version originale:

Coulier T. (2010)
Rentabiliteitsrapport Land- en tuinbouw 2008
Departement Landbouw en Visserij, Brussel.


Departement Landbouw en Visserij
Ellipsgebouw (6de verdieping) - Koning Albert II-Laan 35, bus 40 - 1030 Brussel
Tel. 02 552 78 20 - Fax 02 552 78 21
E-mail: kennis@lv.vlaanderen.be